Scolarisation des élèves en situation de handicap, intellectuellement précoces, à comportement inadapté

Enseigner à des élèves en situation de handicap

Cela peut supposer, pour certains d’entre eux, des connaissances précises et particulières.
Les besoins des ces jeunes sont, selon le type de handicap, spécifiques et demandent pour quelques-uns des adaptations ou des aménagements.

Enseigner à des élèves avec des troubles des fonctions cognitives

Quelques soient les termes adoptés, il s’agit de pouvoir qualifier tant une déficience intellectuelle (approche scientifique) que les conséquences entraînées par cette déficience (approche sociale).


Enseigner à des élèves avec des troubles des fonctions motrices

Une déficience motrice a des retentissements sur la scolarité ainsi que sur l’insertion sociale et professionnelle.
Elle nécessite une observation et une écoute attentives des enfants ou des adolescents concernés, un dialogue régulier avec les parents, et des collaborations entre les différents professionnels (enseignants, soignants, rééducateurs, éducateurs), au service d’une meilleure intégration des élèves à l’école, conçue pour l’accueil de tous, et de leur participation future à la vie sociale, civique, économique et culturelle.


Enseigner à des élèves avec des troubles Envahissants du Développement (Autisme)

Pour scolariser des élèves autistes, une connaissance minimale des troubles et des besoins des ces enfants permet une adaptation pédagogique facilitée. Il existe de nombreux ouvrages, très simples à lire et donnant des réponses pédagogiques aisées à mettre en œuvre.


Enseigner à des élèves avec des troubles psychiques

Les troubles psychiques ont souvent un impact sur les capacités d’attention, de mémorisation et la fatigabilité. Tour d’horizon des moyens pour limiter les impacts de ces troubles sur la scolarité.
Onisep


Enseigner à des élèves avec des Troubles Spécifiques du Langage et des Apprentissages

Les troubles des apprentissages retentissent non seulement sur les fonctions
qu ils affectent, mais aussi sur la confiance en soi de l’élève d’où l’importance d’une prise en compte par les enseignants et des aménagements de la scolarité.
L’élève pourra ainsi s’adapter et apprendra à contourner ses faiblesses par l’utilisation de ses forces. Ceci lui permettra alors de connaître des succès aussi bien sur le plan scolaire, professionnel ou social et ainsi de favoriser son estime de soi.


Enseigner à des élèves aveugles ou malvoyants

La déficience visuelle provoque des gênes fonctionnelles qui peuvent entraîner, à des degrés divers, des difficultés d’apprentissage.
La plupart des problèmes que rencontrent les élèves malvoyants et aveugles sont liés aux difficultés de prise d’information visuelle et de transmission par l’écrit de ses connaissances et ceci dans toutes les disciplines.
Si tous les contenus doivent être abordés, des difficultés liées à la lecture et à l’écriture naissent souvent.


Enseigner à des élèves sourds ou malentendants

Scolariser des élèves sourds ou malentendants supposent des organisations matérielles particulières pour leur permettre de bénéficier des apprentissages scolaires.


Fil twitter de @DANECreteil

0 | 5 | 10 | 15